Pour toute pratique d’activités sportives, l’alimentation et la diététique musculaire sont primordiales.

ALIMENTATION

  • avant une journée de compétition ou d’entraînement : 2 jours avant, se mettre en condition course et préférer les pâtes et le riz à la purée (à cause du lait) et aux desserts (pour leur acidité pouvant provoquer des crampes).
  • le jour de l’épreuve : petit déjeuner COPIEUX : idéal : tranche de jambon + oeuf au plat (3 heures avant le départ). Pas de sucres rapides. Prévoir yaourt et compote sans sucre.
  • pendant l’épreuve : boire peu mais souvent, se munir de fruits secs (amandes, abricots...), de fruits frais, de chocolat noir, de jus d’orange, de pâtes de fruits. Eviter les barres de céréales (à ce moment-là car l’effort est + long).
  • après la compétition : refaire les réserves musculaires en buvant beaucoup (eau plate ou gazeuse comme Vichy), manger des pâtes, du blanc de poulet, de la compote.

DIETETIQUE MUSCULAIRE
étirements
Tout mouvement d’assouplissement, d’échauffement doit être accompli sans à coups,
Pas d’extension totale,
Préparer les jambes, les cuisses et les épaules.

ATTENTION, très important : bien respirer par le diaphragme. Penser à bien respirer aussi avant de franchir chaque zone (cf trialliste) et régulièrement (pour toute autre discipline).

Penser à la RELAXATION : travail des muscles = apport d’oxygène (par la ventilation) + alimentation contrôlée - ne pas attendre d’avoir soif et faim. Réguler ces besoins tout au long d’une épreuve.